Des engagements dès 2018

 

Travaux de réhabilitation du réseau d’assainissement

De par sa compétence « assainissement », la Communauté d’Agglomération a engagé une campagne de réhabilitation du réseau pour sa partie collecte des eaux usées.

Celle-ci sera assurée par la technique dite du « chemisage » qui permet d’intervenir sur le réseau sans création de tranchée et sans percement de la chaussée.

Elle concernera les voies suivantes :

– l’avenue du Béarn jusqu’au 3 août 2018 ;

– la rue de l’Industrie, l’impasse des Chardonnerets et le chemin du Moulin du 27 août au 7 septembre 2018 ;

– l’avenue de Beaumont, la rue du Hondaïs et le chemin Courtiade du 03 septembre au 20 septembre 2018 ;

– la rue du Lannot du 3 septembre au 14 septembre 2018. La circulation sera réglementée dans la zone de travaux et une déviation sera mise en place par l’entreprise.

Eclairage public

Après que la plupart des bâtiments communaux aient été équipés en éclairage économe en énergie, la commune a engagé depuis quelques semaines un large programme de mise en place sur l’éclairage public de matériels « Led ».

Il concernera notamment la rue de l’Oussère, le chemin de la Campagne, les avenues Beau- Soleil, Pyrénées, Arrouturous, le chemin de Cam Marty, les impasses du Hiaa et de Lassègue et des sites plus ponctuels.

D’un montant voisin de 30 000 €, il sera réalisé par tranches et permettra à terme de générer de substantielles économies sur les factures d’électricité.

Passerelle des Arrouturous

Bien que positionnée 20 cm au-dessus du pont des Arrouturous lui-même situé, comme tous les ouvrages de la voie de contournement de Pau, à 4,5 mètres de haut ainsi que la signalisation routière l’indique, la passerelle dès le lendemain de sa mise en place a été heurtée par un poids lourd dont le matériel de levage (grue) n’avait pas été replié.

Les dommages estimés à 20 000 € seront pris en charge par l’assurance de l’entreprise les ayant causés.

Le Conseil Départemental gestionnaire de la RD 802 (voie de contournement de Pau) que la passerelle surplombe a été sollicité pour la délivrance des autorisations nécessaires.

Rue du Bourg

Après les travaux conséquents réalisés par la communauté d’agglomération en matière de réhabilitation du réseau collectif d’assainissement, les réseaux aériens ont été enfouis par le Syndicat d’Energie des Pyrénées-Atlantiques (SDEPA).

Les opérations de réfection provisoire de chaussée seront prochainement engagées dès lors que France Télécom aura assuré son câblage.

Ce programme d’enfouissement a été réalisé pour 220 000 € dont 85 000 € pris en charge par la commune

Le département pour ce qui le concerne entreprendra le revêtement définitif d’ores et déjà inscrit à son budget de l’exercice.

Dans le cadre de ce même programme d’ensemble, le mur de la propriété Rouffignac devra être rapidement démoli afin d’améliorer les conditions de sécurité.

Fibre optique – Très haut débit

Depuis quelques années déjà la commune investit largement dans la mise en place du réseau d’infrastructure « fibre optique ».

La commune a récemment installé des fourreaux dans la rue de la Plaine et se porte actuellement acquéreur du terrain nécessaire à l’implantation d’un répartiteur.

La communauté d’agglomération Pau-Béarn-Pyrénées procédera pour sa part au déploiement de la fibre au second semestre 2018, date à laquelle le raccordement des particuliers sera rendu possible.

Plus généralement, la Communauté d’Agglomération Pau-Béarn-Pyrénées s’est engagée à desservir pour 2020 l’intégralité d’Idron.

Camp

Une bande de circulations piétonne et cyclable a été aménagée le long du mail central. Elle sera poursuivie par la communauté d’agglomération sur la partie bordant sa propriété.

Elle est délimitée par une rangée de troènes qui ont l’avantage de posséder des feuilles persistantes. Ils constitueront une fois développés un élément paysager de qualité.

Dans le même secteur une piste de BMX a été créée renforçant son caractère ludique et sportif.

Opérations d’investissement

Au total, sur la période 2014-2017, le montant consacré par la commune aux opérations d’investissement s’établit à 5 810 334 € (1 452 583 € / an en moyenne) dont 2 683 816 € pour la seule voirie (670 954 € / an en moyenne).

Ce rythme d’investissement sera maintenu notamment pour ce qui concerne la voirie communale, l’enfouissement et la réhabilitation des réseaux.

Patrimoine forestier

Les fortes chaleurs de ce mois de juillet permettent aux terrains d’être désormais suffisamment secs pour que des travaux de remise en état des bois communaux de Cam Marty, du Lannot et du Camp débutent.

Pour le bois de Cam Marty

Il est utile à ce niveau de dresser un petit historique des travaux du bois Cam Marty, qui pourrait être intitulé « une pression dommageable».

Pour l’instant non ouvert au public, l’intervention portera sur le rétablissement du sentier de promenade dont il s’agira de modifier le tracé avec le concours d’un géométre. En effet, son emprise actuelle traverse une propriété devenue privée au fil des différentes cessions opérées par le propriétaire d’origine du bois et qui supporte une maison d’habitation.

Des travaux d’éclaircissement ont été réalisés l’hiver dernier dans des conditions météorologiques exécrables par une entreprise forestière compétente intervenant régulièrement dans bien d’autres collectivités des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées.

Ces travaux ont été entrepris dans le cadre d’un marché de « vente de bois sur pied » qui bien que traditionnel est très différent d’un marché de travaux classique mais est particulièrement intéressant pour la collectivité.

En effet, plutôt qu’elle n’ait à payer pour l’abattage de certains arbres, la commune perçoit un prix sur les sujets prélevés. Ainsi, la commune s’est exonérée d’une dépense conséquente de plusieurs dizaines de milliers d’euros alors qu’elle consacre déjà en moyenne 90 000 € / an à l’entretien de son patrimoine arboré.

Sous la pression de quelques riverains éloignés du bois, le contrat a été rompu en accord avec l’entreprise. En conséquence de quoi, les opérations de remise en état du site et de création du sentier de promenade n’ont pas été concrétisées. Elles restent maintenant à la charge de la commune, les fortes intempéries de l’hiver et du printemps ayant accru les désordres à rétablir.

Les riverains dont il s’agit sont intervenus pour dénoncer le contrat auprès du Préfet des Pyrénées-Atlantiques, ce dernier n’ayant en définitive trouvé aucun point contestable parmi les clauses du contrat.

En conclusion, la pression exercée par les riverains s’est avérée contre-productive et négative pour l’intérêt général car le contexte politique actuel nous impose de revoir notre organisation de travail.

Comme l’affirmait Rabelais : « La sagesse ne peut entrer dans un esprit méchant, et science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

Le bois du Lannot sera pour sa part débarrassé des branchages issus des récentes coupes de bois.

Pour ce qui concerne le bois du Camp, le parcours sportif qui le sillonne a d’ores et déjà été remis dans des conditions d’utilisations satisfaisantes.

Parcours sportif du Camp

Cet itinéraire tracé dans le bois du Camp est jalonné d’ateliers qui permettent à tous d’éveiller l’ensemble du corps et de l’esprit et de préserver sa santé.

Le parcours sportif n’a pas vocation à être revêtu. Il est longé et peut être par endroit traversé par des éléments naturels qui obligent les utilisateurs à faire de grandes foulées, à prendre de l’élan, à sauter … etc.

Il ne s’agit pas d’une autoroute de tout repos mais bien d’un parcours sportif.

Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)

Depuis quelques années déjà, la commune œuvre de manière à ce que soit implanté sur son territoire un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

Un terrain communal d’une surface de 12 381 m² situé sur l’emprise de l’ancien Camp est destiné à ce projet. Dès le début de l’année 2019, l’ADGESSA, gestionnaire majeur d’établissements de ce type au niveau de la grande région « Aquitaine », entreprendra la construction d’une structure de 110 chambres. Le permis de construire correspondant sera délivré dès cet été.

Toujours pour ce qui concerne l’hébergement des personnes âgées dépendantes, la société privée « Jardins d’Iroise » a récemment déposé une demande de permis de construire à Idron, impasse des Arrouturous, un établissement de 66 chambres et de 20 logements en résidence service.

La culture au Château

Le Château, son parc et sa grange font désormais partie des hauts lieux culturels de l’agglomération paloise.

En effet, les expositions, manifestations culturelles qui y sont organisées regroupent des artistes de grande qualité et reçoivent un public de plus en plus nombreux.

Au-delà de cette riche animation culturelle, les associations se sont approprié les lieux dans lesquels elles proposent des activités variés.

Le parc pour sa part attire de nombreuses familles et en particulier des jeunes enfants qui passent de très agréables moments en utilisant les jeux qui y sont implantés.


     

Actualité - autres articles :



Scroll To Top