Entretien patrimoine arboré

Deux bois ont récemment été acquis aux familles Gardères et Ribère par la commune.

Ils sont situés entre le chemin Cam Marty, la voie de contournement de Pau et la rue d’Estrées.

La partie acquise à la famille Ribère déjà fréquentée par les promeneurs a pour vocation d’être à terme un espace ouvert aux promenades du public et plus précisément aux enfants du groupe scolaire et de l’accueil de loisirs sans hébergement pour leurs activités pédagogiques, ceci nécessitant des travaux destinés à assurer la sécurité des usagers.

Dans un premier temps, et dès lors que la puissance publique est devenue propriétaire de ce site, les riverains immédiats ont souhaité que le premier rideau d’arbres parmi lesquels de nombreux sujets menaçaient, fasse l’objet d’une campagne de coupe d’éclaircie. Une entreprise est intervenue dans ce cadre en fin d’année 2016.

Pour ce qui concerne les parties intérieures du bois, il s’est avéré que les arbres présents compte tenu de leur état, de leur nombre, de leur densité, nécessitaient aussi une campagne de coupe d’éclaircie. En effet, en dépit du fait que le site relève encore du domaine privé, des promeneurs n’hésitaient pas à le parcourir dans des conditions de sécurité incertaines.

Aussi, plusieurs entreprises forestières ont été sollicitées. Une société a été retenue et est intervenue en ce début d’année 2018 par l’intermédiaire d’un contrat de coupe d’éclaircie. Ce contrat différent d’un contrat classique de travaux, est particulièrement intéressant d’un point de vue financier car le prix que la collectivité a à payer est compensé par le bois que l’entreprise abat et valorise. Ainsi, la commune d’Idron s’est exonérée d’une dépense conséquente de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers d’euros alors qu’elle consacre déjà en moyenne 90 000 € environ à l’entretien de son patrimoine arboré.

Les travaux ont été entrepris à partir et le long du chemin d’accès existant et régulièrement emprunté autour duquel la plupart des sujets ont été coupés.

Des riverains plus ou moins proches du site se sont alors manifestés et plusieurs rencontres se sont tenues en mairie.

La principale source d’inquiétude nous est apparue être une forte crainte de voir le site changer de destination.

Les riverains ont été rassurés de ce point de vue : en effet, il n’y aura jamais sur ce site de construction comme la légende le propageait, ni même de voie de circulation comme la rumeur le laissait entendre et la servitude « Espace Boisé Classé (EBC) » instituée par le Plan Local d’Urbanisme sera maintenue dans le PLU intercommunal.


     

Actualité - autres articles :



Scroll To Top